Delphine Bagarry

Delphine Bagarry candidate aux élections Législatives 2017 1ère circonscription des Alpes-de-Haute-Provence

11e rencontre sur le système de santé

Construire un système de santé plus juste et plus performant : une démocratie sanitaire

La semaine dernière, se tenait la onzième rencontre sur le système de santé. Professionnel·le·s, président·e·s de fédération et d’entreprise, déléguée ministérielle, rapporteure générale ou encore député·e·s sont unanimes : notre système de santé s’essouffle et fait souffrir tant les professionnel·le·s que les patient·e·s. L’enjeu est maintenant d’activer nos nombreux leviers d’actions et de faire de la réforme de notre système de soin une priorité pour les élections à venir.

La crise nous a montré les carences de notre état sanitaire : un système médico-centré dans lequel l’organisation de la santé est agencée autour de l’hôpital et où le médecin est le seul pivot de la coordination. Un système qui souffre d’une désertification croissante, résultant d’un grave manque d’attractivité. Manque de rémunération, de reconnaissance et de système d’information, les praticiens perdent le sens de leur métier.

Face à ce constat amer, des solutions existent. Plutôt qu’un modèle de santé axé sur l’offre de soins, un nouveau modèle doit être axé sur les besoins de santé de la population et des individus. Il nous faut décloisonner le système afin qu’il ne s’organise plus uniquement selon la ville, l’hôpital et le médico-social, mais selon le territoire et les besoins de santé des personnes qui y vivent.

Cette réorganisation des systèmes de soin doit, de surcroît, être corrélée à une plus grande utilisation du numérique, un outil clé pour améliorer l’interopérabilité entre les acteurs. Un outil qui permet également d’accroître la prévention, enjeu de taille dans l’accompagnement et le traitement du patient et qui doit ainsi être généralisé.

Décloisonnement, soin de proximité, coopération territoriale, acculturation au numérique, prévention et partage des compétences, voilà des solutions concrètes que nous essayons de mettre en place au sein des communautés professionnelles territoriales de santé, notamment celle du Verdon que je co-préside et qui nous permettront d’instaurer une démocratie sanitaire. Un système juste et performant qui place au cœur du débat, de la gouvernance et du financement de l’hôpital public, la qualité des soins. 

communiqué de presse du 22 novembre 2021