Delphine Bagarry

Delphine Bagarry candidate aux élections Législatives 2017 1ère circonscription des Alpes-de-Haute-Provence

Adoption en commission de la PPL congé de parenté

Adoption, en commission des affaires sociales, de la proposition de loi visant à créer un congé de parenté égalitaire et effectif.

Même si nous aurions pu aller plus loin avec un « congé de parenté » plus long et incluant toutes les familles tel que nous le proposions, l’allongement du congé paternité est une première avancée bienvenue.

Avec cette proposition de loi, le rapporteur Guillaume Chiche met au cœur de nos débats la question du bien-être de l’enfant et de celui de ses parents.

A partir d’un article unique, ce texte pose deux questions auxquelles il nous revient de répondre :

  • la correction des nombreuses inégalités induites par le congé de paternité tel qu’il est constitué depuis 2002, avec un temps nécessaire à la constitution d’un lien entre un parent et son enfant, lien qui favorise
    le développement social, cognitif et affectif du bébé
  • et une nouvelle dénomination de ce congé, prenant en compte les différentes formes de famille
    existantes.

Le rapporteur nous a rappelé que l’allongement du congé de parenté a pour objectif d’instaurer une égalité réelle aussi bien sur le plan professionnel que dans la sphère familiale :

  • sur le plan professionnel car il existe de fortes inégalités socio-professionnelles dans la prise du congé de paternité qui reste trop encore un congé de CSP +
  • sur le plan privé car il n’incite pas le deuxième parent, dès les premiers temps de l’arrivée d’un enfant, à s’investir de la même façon dans la vie familiale, faisant reposer sur la femme qui a enfanté l’essentiel des charges de la vie commune.

Enfin, l’intérêt supérieur de l’enfant est au cœur du texte. S’appuyant sur les travaux dirigés par le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, sur les 1 000 premiers jours de la vie, le rapporteur propose de légiférer sur la façon dont nous façonnons nos enfants. Les enfants ont une appétence sociale dès la naissance et organisent activement leurs comportements en fonction de leur environnement. Leur capacité d’apprentissage dépend de cet environnement et la formation de liens d’attachement forts se créée dès
leur premiers jours de vie.

Le groupe Ecologie Démocratie Solidarité se félicite d’une proposition de loi qui s’inscrit dans un engagement pour une société moderne, progressiste et égalitaire et sera favorable aux amendements qui iront dans le sens de l’intérêt supérieur de l’enfant, considérant que sage est le parent qui connaît son enfant.

Vidéo de mon intervention