Delphine Bagarry

Delphine BAGARRY, députée de la 1re circonscription des Alpes de Haute-Provence. AGIR, ÉCOUTER et INFORMER !

Débat : Comment encourager les jeunes à développer leur pouvoir d’agir ?

Jeudi 24 février de 8h00 à 9h30 à l’Assemblée nationale, j’organise une petit déjeuner débat. Cet évènement rassemblera des étudiants et étudiantes, lycéens et lycéennes, associations et professeur·e·s, toutes et tous engagé·e·s pour une meilleure sensibilisation de la jeunesse aux enjeux sociétaux. Je vous remercie par avance de bien vouloir me confirmer votre participation avant le 20 février via ce formulaire : https://forms.gle/FjJV9WpD2DBooZS47

Le petit-déjeuner-débat est ouvert au public : n’hésitez pas à partager cette invitation ainsi que le lien d’inscription. Mon équipe et moi-même restons à votre disposition pour toute information.

Au plaisir de vous retrouver et de dialoguer avec vous !

Lors des dernières élections, l’abstention s’est élevée à 66,7%%, selon les données du ministère de l’Intérieur. Le plus bas taux de participation depuis les élections européennes de 2009 où 59,4% des électeurs ne s’étaient pas rendus aux urnes.

Chez les jeunes, ce taux a été de 87% pour les 18-24 ans, et de 83% pour les 25-34 ans selon l’enquête Ipsos / Sopra Steria. Du jamais vu sous la Ve République, hors référendum.


Quel sens faut-il donner à l’abstention ? Comment interpréter ces chiffres ? Sont-ils le marqueur d’un désintérêt marquant des jeunes (18-25 ans …) pour la chose publique ? D’une désillusion sur l’impact de celle-ci face aux enjeux des temps présents ? Faut-il s’en inquiéter ? Si oui, comment et par quelles actions concrètes est-il possible d’amener une plus grande partie de la jeunesse à s’investir dans la vie politique ? À la régénérer et à redonner de la vivacité à la démocratie ?Est-ce à nos institutions d’évoluer ? Faut-il rénover les outils de la démocratie, les modalités de vote ou bien revitaliser les engagements sportifs, associatifs ou citoyens, rendre complémentaire le savoir académique et le savoir expérientiel et citoyen ?