Delphine Bagarry

Delphine Bagarry candidate aux élections Législatives 2017 1ère circonscription des Alpes-de-Haute-Provence

Guerre en Ukraine : notre réponse doit être celle de l’unité, de la solidarité et de la liberté 

L’Assemblée nationale a débattu de la déclaration de guerre de la fédération de Russie à l’Ukraine. A cette occasion j’ai pu intervenir afin de rappeler le rôle central que la France, et l’Union européenne, ont à jouer dans ce conflit.

Cette fois-ci la guerre est en Europe et pas ailleurs. Nous sommes touché·e·s par ces récits qui disent l’indicible, l’horreur la plus froide, qui racontent le mépris le plus total des règles fondamentales de notre droit international, le mépris le plus total des droits essentiels du peuple ukrainien dont la résistance et le courage suscite notre admiration. 

La guerre lancée par la fédération de Russie se joue sur les fronts ukrainiens, mais elle se joue également contre, et au sein de l’Union européenne. Inévitablement, le coût économique, financier et énergétique des sanctions nous impactera, et les député·e·s seront aux côtés des travailleur·se·s qui seront impacté·e·s, notamment les producteur·rice·s agricoles de notre département directement concerné·e·s.

Mais c’est un prix que nous devrons payer pour la dignité de l’Europe, pour répondre à l’aspiration du peuple ukrainien qui affirme sa soif de liberté par sa demande d’intégration à l’Union européenne. Une demande à laquelle nous devrons répondre favorablement.

La réponse de l’Union européenne devra également s’exprimer par un soutien massif à la résistance des forces armées ukrainiennes. 

Enfin, et bien que la création de corridors humanitaires pour permettre aux populations civiles de quitter les villes assiégées doit se faire à l’échelle internationale, l’Europe devra pleinement assumer sa responsabilité. La France, en particulier, devra incarner une pleine solidarité pour ces personnes opprimées, en exil. Nous devons, sans attendre, apporter aide et assistance aux enfants, aux femmes et aux hommes privé·e·s de leur liberté. Nous y sommes prêt·e·s : nous accueillerons, nous logerons, nous soignerons nous réconforterons, toutes les victimes de ce conflit.

La victoire de l’Ukraine que nous appelons de nos vœux, si elle est nécessairement militaire et politique, doit aussi être morale. Elle doit rappeler aux démocraties occidentales leurs fondements humanistes et leurs engagements auprès des peuples admirables qui se battent pour la liberté, pour notre liberté.

Communiqué de presse du 1er mars 2022

Tags: