Delphine Bagarry

Delphine Bagarry candidate aux élections Législatives 2017 1ère circonscription des Alpes-de-Haute-Provence

Harcèlement sexiste au travail

Les données, en France, sont alarmantes. Une femme sur cinq se déclare victime de harcèlement sexuel au cours de sa vie professionnelle, et seulement 5% des cas sont portés devant la justice.
Notre courrier adressé à la ministre Elisabeth Borne

Madame Elisabeth Borne
Ministre du Travail, de l’Emploi,
de la Formation professionnelle et du Dialogue social
127 rue de Grenelle
75007 Paris

Objet : ratification de la convention C190 sur l’élimination de la violence et du harcèlement dans le monde du travail

Madame la Ministre,

Le 21 juin dernier, l’Organisation Internationale du Travail adoptait la première norme internationale concernant l’élimination de la violence et du harcèlement dans le monde du travail. Résolument ambitieuse, la convention C190 exige des Etats et des employeurs la mise en place de politiques systématiques de prévention et de protection des victimes, que les violences aient eu lieu au travail ou au sein du couple.

En France, les données disponibles sont alarmantes. Une femme sur cinq se déclare victime de harcèlement sexuel au cours de sa vie professionnelle, et seulement 5% des cas sont portés devant la justice. En parallèle, l’impact de la crise sanitaire et du confinement sur les faits de violences conjugales nous rappelle l’urgence de prendre les mesures nécessaires pour garantir à la fois la sécurité des victimes et leur emploi.

Pour autant, et en dépit des nombreuses interpellations des syndicats, des ONG et des associations féministes, la France n’a toujours engagé le processus de ratification.

Madame la ministre, vous avez rappelé – à l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes – votre détermination à accélérer la ratification de la convention. Nous nous permettons donc de vous solliciter pour en savoir davantage sur le calendrier et le contenu des mesures que vous avez mises en place à cette fin.

Dans l’attente de votre retour, nous vous prions d’agréer, Madame la ministre, l’expression de ma considération respectueuse.

Albane GAILLOT
Delphine BAGARRY
Delphine BATHO
Guillaume CHICHE
Yolaine de COURSON
Paula FORTEZA
Hubert JULIEN-LAFERRIERE
Sébastien NADOT
Matthieu ORPHELIN
Aurélien TACHÉ
Cédric VILLANI