Delphine Bagarry

Delphine Bagarry candidate aux élections Législatives 2017 1ère circonscription des Alpes-de-Haute-Provence

Je suis pour le maintien des marchés ouverts sous certaines conditions

Les marchés de plein vent et les marchés couverts sont fermés, tout comme les marchés de producteurs.

Ils ont été interdits sur l’ensemble du territoire français en cette période de pandémie. Sauf si des besoins très particuliers sont estimés en concertation entre la préfecture et les maires des communes qui les accueillent.

Pour ma part j’encourage la tenue de ces marchés. A la condition que tous les gestes barrières soient respectés. A la condition également que seuls les vendeurs manipulent leurs produits avant de les remettre aux clients. A la condition, enfin, qu’ils ne soient pas l’occasion de rassemblements de personnes, sur le marché ou aux alentours, qui enfreindraient les règles du confinement.

Ces marchés de proximité revêtent plusieurs avantages à mon sens :
– s’ils sont en plein air, les distances entre personnes sont supérieures aux autres formes de commerces et les objets manipulés par tous sont en quantité inférieure (pas de chariots ni manipulation sur les étalages) ;
– ils permettent de s’alimenter autant que faire se peut de produits locaux, en circuits courts ;
– ils permettent à nos producteurs maraîchers de vendre leurs produits frais, même si les commerces jouent très bien le jeu de s’approvisionner chez eux ;
– en proximité, ils évitent les transports vers des commerces plus lointains.

Si toutes les conditions sont réunies et que chacun les aborde avec sérénité, allons aux marchés.