Delphine Bagarry

Delphine Bagarry candidate aux élections Législatives 2017 1ère circonscription des Alpes-de-Haute-Provence

Les avancées du PLFSS 2019

Communiqué commun des députées Delphine Bagarry et Emmanuelle Fontaine-Domeizel

Le 27 octobre, l’Assemblée nationale a adopté en première lecture la loi de financement de la sécurité sociale pour 2019.

Conformément aux engagements pris devant les Français, celle-ci se caractérise par sa trajectoire financière qui permet, pour la première fois depuis 2001, d’avoir nos régimes de la sécurité sociale en excédent.

C’est un projet de loi qui assure la pérennité de notre solidarité nationale mais pas seulement. Il constitue une première étape dans la réforme de notre système de soin : tarification des hôpitaux, souplesse de travail hôpital /ville pour les praticiens.

Il se caractérise également par une réforme de progrès pour les plus démunis, en particulier l’ouverture de la Couverture maladieuniverselle aux personnes qui relèvent de l’Aide à la complémentaire santé. Cesont 350 000 personnes qui verront leur accès aux soins très largementamélioré, avec une complémentaire santé à moins d’un euro par jour.

Il met en œuvre un engagement du Président de la République : le reste à charge 0 pour les lunettes, les prothèses auditives et les prothèses dentaires, ce qui permettra aux français de mieux se soigner.
Il ouvre des droits à une prise en charge précoce des enfants atteints de maladie autistique, prévoit un congé paternité pour les pères de nouveau-nés hospitalisés, généralise la vaccination contre la grippe en pharmacie ou encore, crée un fonds pour financer les politiques en matière de lutte contreles dépendances aux substances psychoactives.

De même, parmi les mesures de simplification, le Gouvernement s’est engagé à reprendre un amendement d’Emmanuelle Fontaine-Domeizel sur la délivrance des certificats d’aptitude au sport au moment des visites médicales obligatoires, pour réaliser des économies de temps pour les médecins et d’argent pour les Français.

Toutefois, un certain nombre d’initiatives n’ont pas pu aboutir et nous le regrettons, c’est notamment le cas de l’expérimentation de la délivrance de médicaments à prescription obligatoire en pharmacie proposée par Delphine Bagarry. Cette expérimentation est dans l’intérêt des patients et c’est pour cette raison que nous continuerons à la porter.

Digne-les-Bains, le 30 octobre 2018