Delphine Bagarry

Delphine Bagarry candidate aux élections Législatives 2017 1ère circonscription des Alpes-de-Haute-Provence

LGBT+

Ces initiales révèlent tout d’abord un drapeau arc-en-ciel, symbole de la beauté de notre diversité. Mais il s’y cache aussi de la souffrance. Lesbiennes, Gays, Bi, Trans et toutes ces femmes et ces hommes trop souvent encore considérés comme « hors normes ». Et être hors des normes, c’est bien souvent être exclu, mis à l’écart d’une société.

Il a fallu attendre 1990 pour que l’Office Mondial de la Santé retire l’homosexualité de sa liste des maladies. En 2018, elle est encore condamnée par la loi dans 77 pays.

Nous avons aboli la peine de mort, nous avons légalisé l’avortement, nous avons voté le mariage pour tous, et bientôt nous accepterons en France la PMA pour toutes.

Notre responsabilité citoyenne et politique est de garantir l’inclusion et l’égalité pour toutes et tous dans notre société, elle est d’abolir toute forme de discrimination.
Projets de lois, propositions de lois et amendements convergent pour en faire une réalité et un devoir que ce soit dans la rue, au travail, à l’école.

Le 30 juin dernier j’ai participé à la première manifestation de l’association « rural pride » à Riez : rencontres, concert, convivialité et échanges autour des thèmes de l’acceptation, la tolérance, la prévention des infections sexuellement transmissibles, mais aussi la difficulté accrue en campagne de vivre son homosexualité. La peur du regard des autres, du jugement, de l’exclusion y est plus prégnante qu’en milieu urbain où l’anonymat semble parfois protéger. L’objet de cette association est d’aider et de participer à faire vivre les valeurs de notre République.
La liberté, l’égalité et la fraternité, renvoient à la philosophie des Lumières ainsi qu’à la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, Article premier : « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits ».

Je suis une élue de la République. Je me dois de défendre ces valeurs. En toute logique je milite pour que l’inclusion de TOUS dans notre société soit réelle. Il est temps de ne plus considérer comme « hors norme » les LGBT+. Il est temps de passer pour eux de la revendication de la différence au droit à l’indifférence.

Je sais aussi que les victoires pour les avancées sociétales peuvent être fragilisées par des mouvements obscurantistes et conservateurs. C’est pourquoi je suis aux côtés de ces associations qui mènent des luttes pour la reconnaissance et l’acceptation des différences, qui œuvrent pour que le vivre-ensemble, le faire-ensemble avec bienveillance s’imposent à nous naturellement.

Leur engagement est républicain, c’est donc le mien.