Delphine Bagarry

Delphine Bagarry candidate aux élections Législatives 2017 1ère circonscription des Alpes-de-Haute-Provence

Manifestation des « gilets jaunes »

Ce 17 novembre a été marqué par une manifestation populaire dite des « gilets jaunes ». La revendication première des manifestants est la hausse des taxes sur les carburants – et le diesel en particulier. Cette hausse est préjudiciable aux usagers, c’est certain. Néanmoins elle fait partie des mesures pour lutter contre le réchauffement climatique, mesures présentes dans bon nombre de programmes politiques, dont celui d’En Marche !. Ces mesures sont également portées par le mouvement parlementaire transpartisan « Accélérons » dont je suis membre fondatrice et qui vise à proposer des solutions efficaces et rapides pour la préservation de notre planète.

L’augmentation du prix des carburants est due pour 75% à l’augmentation du prix du pétrole et je sais que la hausse des taxes n’est pas la solution unique pour agir pour l’environnement mais elle fait partie du faisceau d’actions qui seront utiles. Cette question nous concerne tous, chacun à notre échelle.
Députée d’une circonscription essentiellement rurale et aussi montagnarde, je suis consciente que le véhicule individuel est encore nécessaire, tant que nous n’avons pas trouvé de moyens de transports de substitution, tant que nous n’avons pas trouvé comment nous déplacer de façon plus rationnelle ou de solutions pour éviter les déplacements notamment pour le travail (développement du numérique, du télétravail, des tiers lieux). Nous devons aussi accompagner le changement de nos comportements de consommation,savoir favoriser les circuits courts.

En attendant, pour aider les foyers les plus modestes, différentes décisions financières ont été prises (prime à la conversion, chèque énergie augmenté et étendu à de nouveaux bénéficiaires).

J’entends la colère des « gilets jaunes ». J’entends aussi ce besoin de se faire entendre et d’être écouté. Je comprends ce sentiment d’impuissance et ce renoncement à faire jouer la démocratie représentative. C’est pourquoi je veux répéter que ma permanence est ouverte à tous. Dialoguons pour avancer ensemble dans un souci de solidarité envers les plus démunis mais aussi envers les générations futures.

Communiqué de Delphine Bagarry du 18 novembre 2018