Delphine Bagarry

Delphine Bagarry candidate aux élections Législatives 2017 1ère circonscription des Alpes-de-Haute-Provence

NUPES #4 Les droits des femmes

À l’heure où la Cour suprême des États-Unis revient sur la protection fédérale du droit à l’avortement, mettant en danger des millions de personnes, où l’Afghanistan promulgue des restrictions en série bafouant chaque jour les libertés acquises par les femmes et où la France nomme un ministre doublement accusé de viol, il semble y avoir encore beaucoup à faire pour faire respecter nos droits et avancer vers une égalité réelle entre les femmes et les hommes.

En France, tous temps de travail confondus, les femmes touchent 28,5% de moins en salaire que les hommes. 1 femme sur 3 travaille à temps partiel contre 1 homme sur 10.  Chaque année, c’est 94 000 femmes qui sont victimes de viol ou tentatives de viol et près de 80 % des femmes handicapées qui sont victimes de violences. 
Je crois que le féminisme est […] une lutte contre ces structures [de pouvoir] qui permettent à la domination masculine de perdurer. […] Il n’y a aucune fatalité ; ce sont des questions structurelles, et les structures, on peut les défaire” écrit Victoire Tuaillon.

C’est ce que je crois également, et c’est le projet que je porte avec la Nouvelle Union populaire écologique et sociale. Nous prévoyons ainsi, entre autres : 

  • de repenser notre éducation à l’égalité, contre les stéréotypes de genre et les discriminations ; 
  • de rendre identique la durée des congés parentalité ; 
  • d’ajouter dans la Constitution le droit à la contraception et à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) ; 
  • d’allouer 1 milliard de budget contre les violences faites aux femmes ;
  • d’imposer la parité entre les femmes et les hommes dans les directions des institutions politiques, administratives, économiques, syndicales et associatives ;
  • de lutter contre le temps partiel contraint qui touche à 80 % des femmes ;
  • de soutenir la recherche médicale sur les maladies gynécologiques (endométriose, SOPK, etc.) …

Et parce qu’il nous faut résolument nous engager avec l’ensemble des acteurs et actrices locaux, je souhaite créer un mouvement de femmes dans les Alpes de Haute Provence, réunissant élues locales, militantes de la vie associative et syndicale, et plus globalement, toutes les citoyennes volontaires. Cela afin d’accélérer la prévention et la lutte contre les violences, l’accès à la santé, l’autonomie économique, l’insertion des femmes etc sur notre territoire. Un mouvement qui prend forme dès lundi 06 juin, avec l’organisation d’un déjeuner sororité : état des lieux des droits des femmes dans le 04.

Communiqué de presse du 2/06/2022

Inscription obligatoire via un formulaire : https://forms.gle/KbfPQwVXvBrv9L5n9
🔗 Boucle Telegram : https://t.me/+cVa_piSbTmM4M2Zk