Delphine Bagarry

Delphine Bagarry candidate aux élections Législatives 2017 1ère circonscription des Alpes-de-Haute-Provence

Nupes #6 L’éducation

Reconstruire une école globale pour l’égalité et l’émancipation.

Alors que le système éducatif français se positionne comme l’un des plus inégalitaires de l’OCDE et que le métier d’enseignant traverse une profonde crise, les chantiers sont nombreux pour reconstruire une école globale pour l’égalité et l’émancipation.

La Nouvelle Union populaire écologique et sociale entend placer au cœur de son projet pour l’éducation ces deux valeurs cardinales que sont l’égalité et l’émancipation. Cela passe par la création d’un service public national : une école publique, laïque, gratuite, une école pour toutes et tous.

Cela passe ensuite par la redéfinition des savoirs enseignés et appris, et de leur mise en œuvre pédagogique susceptible de susciter intérêt et engagement des élèves. Des savoirs qui ne peuvent plus être définis à partir des disciplines scolaires existantes, mais bien à partir des enjeux écologiques, culturels, scientifiques, éthiques, que nous devons affronter, aujourd’hui, au XXIe siècle.


Par conséquent, nous prévoyons, en premier lieu : 

  • d’augmenter les recrutements d’enseignants ainsi que leurs salaires ; 
  • de reconnaître pleinement et de revaloriser le rôle éducatif majeur du personnel non enseignant ; 
  • de titulariser les accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH) pour réaliser concrètement l’accueil des élèves porteurs de handicap ;
  • de rendre la restauration scolaire gratuite et proposer des repas réalisés à partir de produits locaux et biologiques ;
  • d’inventer une école de tous les savoirs, pour tous les élèves, en introduisant de nouveaux enseignements pratiques ;
  • mettre en œuvre un dispositif d’orientation visant à l’égalité des parcours scolaires et vers l’enseignement supérieur ;
  • de construire des projets éducatifs complémentaires entre l’école et le champ hors scolaire.

Transformer l’école, c’est offrir à chaque élève un cadre propice pour son épanouissement. Des effectifs réduits, des espaces végétalisés, des lieux pour se détendre, et participer à la vie de l’établissement, des équipements sportifs et culturels ainsi que des équipements sanitaires accessibles, correctement équipés. C’est revenir à ses principes fondateurs d’égalité des chances, de mixité sociale, d’éducation à la tolérance.

C’est à l’État, et pas seulement aux collectivités territoriales, de mettre en place un plan de construction et de rénovation d’ampleur. Un projet pour l’école, c’est un projet pour la société.

Communiqué du 5 juin 2022