Delphine Bagarry

Delphine Bagarry candidate aux élections Législatives 2017 1ère circonscription des Alpes-de-Haute-Provence

Nupes #7 Les retraites

La volonté du président de la République est claire, c’est bien celle d’allonger la durée de travail de l’ensemble des travailleurs, et même de ceux qui ont connu des carrières pénibles seraient allongées de deux ans, bien que leur espérance de vie soit très inférieure au reste de la population. 

Le programme de la Nouvelle Union Populaire écologique et sociale est tout autre. Il souhaite, lui, garantir à toutes et tous une retraite digne en : 

  • restaurant le départ à la retraite à 60 ans pour toutes les personnes pouvant justifier de 40 annuités de cotisation, avec une attention particulière pour les carrières longues, discontinues et les métiers pénibles ;
  • prenant en compte le revenu de solidarité active (RSA) pour éviter des décotes trop sévères sur les années non-travaillées ;
  • indexant le montant des retraites sur les salaires ;
  • porter a minima au niveau du SMIC revalorisé toutes les pensions pour une carrière complète, et le minimum vieillesse au niveau du seuil de pauvreté ; 
  • interdisant au Fonds de réserve pour les retraites d’investir dans des secteurs polluants.

Pour financer la baisse de cet âge de départ, et du nombre d’annuités (qui passent de 43 à 40 ans), le programme propose de soumettre à cotisation patronale les dividendes, participation, épargne salariale, rachats d’action, heures supplémentaires, en augmentant de 0,25 point par an le taux de cotisation vieillesse et en créant une surcotisation sur les hauts salaires.

Le choix d’un mode de calcul des retraites plutôt qu’un autre est, avant tout, politique. Le choix de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale est celui de construire une société de solidarité intergénérationnelle. 

communiqué du 6 juin 2022