Delphine Bagarry

Delphine Bagarry candidate aux élections Législatives 2017 1ère circonscription des Alpes-de-Haute-Provence

Pdj débat : les premiers jalons d’une dynamique d’écoute et de connexion de la jeunesse à l’Assemblée nationale

Aux dernières élections, près de 87% des 18-24 ans et 83% des 25-34 ans se sont abstenus. Un record inquiétant qui interroge sur le fonctionnement de notre démocratie, une grande partie de la population, notamment les jeunes et les personnes les plus précaires ne se retrouvant pas représentée. 

À la suite de ces élections et au vu de l’abstention enregistrée, c’est d’abord l’hypothèse d’un désintérêt massif des jeunes envers la politique qui a été évoqué, un domaine avec lequel il faudrait les “réconcilier”. Or, les raisons d’une telle abstention semblent être plus complexes, plus diversifiées. Faut-il les réconcilier avec la politique ou uniquement avec le vote, seul moyen aujourd’hui pour les citoyens de se faire entendre ? Est-ce à eux de modifier leurs pratiques ou à nos institutions d’évoluer ? 

Afin de comprendre la signification et l’origine de l’abstention, de répertorier, rendre visible et complémentaire les actions menées pour y remédier, et, enfin, de débattre des leviers à activer pour, ensemble, donner à celles-ci plus d’ampleur, j’ai organisé un petit-déjeuner débat jeudi 24 février à l’Assemblée nationale. Un débat résolument ouvert, établi sur les constats, les actions et les besoins des jeunes ainsi que des différents acteurs œuvrant au quotidien auprès d’eux.

Je me réjouis de ce temps de discussion précieux, qui pose la première pierre d’une dynamique d’écoute et d’inclusion des nouvelles formes d’engagement de la jeunesse au sein de la vie citoyenne et politique. Mon équipe et moi-même travaillons en effet activement à la rédaction d’un compte-rendu ; à la construction d’un commun – une ressource permettant à toutes et tous de poursuivre notre collaboration à l’avenir – et à la préparation d’une plus grande consultation.

Je remercie les nombreuses structures, lycéen·ne·s et étudiant·e·s mobilisé·e·s qui ont participé à cette première rencontre :  l’UNEF, La voix lycéenne, Vers Le Haut, Droit des lycéens, Parti Civil, Tous Élus, De Plein Droit, Jeunes Européen, la Fédération des Associations Générales Etudiantes, Unis-Cité, Penser L’après, Junior Chamber International, Projet Déclic, Youth’s Horizon, Fondation Jean-Jaurès, Coexister France, L’institut de l’engagement, la Ligue de l’enseignement, Different Leaders, Une voie pour tous, Ghettup, A voté et le professeur Jean-Philippe Derosier. 

communiqué du 3 mars 2022