Delphine Bagarry

Delphine Bagarry candidate aux élections Législatives 2017 1ère circonscription des Alpes-de-Haute-Provence

Pour un BTS en contrôle continu

J’ai cosigné ce courrier, initié par Aurélien Taché, pour demander aux ministres Frédérique Vidal et Jean-Michel Blanquer l’adaptation des examens de BTS afin de permettre aux étudiants de valider leur diplôme en contrôle continu dans les meilleurs conditions possibles, compte tenu du contexte sanitaire, social et économique grave qu’ils subissent de plein fouet.

C’est une question d’égalité des chances et de justice !

OBJET : Adaptation des modalités d’examen du Brevet de Technicien Supérieur (BTS) en contrôle continu

Madame la Ministre,

Vendredi 2 avril dernier, des étudiants franciliens positifs au Covid-19 se sont rendus à la Maison des examens d’Arcueil afin de passer une épreuve d’anglais dans le cadre de leur BTS. A cette occasion, ils ont mis en danger leur santé, celle de leur famille et celle de leurs camarades. Ils n’avaient pas le choix : en effet, cas d’absence, ils auraient obtenu la note de 0 sur 20 à cet examen !

En plein rebond de l’épidémie, au lendemain du durcissement des restrictions sanitaires, alors que les écoles, collèges et lycées ferment leurs portes, cela n’est pas acceptable.

Alors que la situation des étudiants est critique, les élèves de BTS sont particulièrement impactés. Tout d’abord, ceux-ci font face à des réalités très diverses et ne sont pas logés à la même enseigne. Contrairement à l’idée répandue, les BTS ne sont pas tous scolarisés dans des lycées. Beaucoup d’entre eux suivent leurs formations dans des CFA, des écoles privées, au CNED…. Et sont donc, pour certains, privés d’enseignement en présentiel depuis le mois de mars 2020.

Aussi, pour les BTS, les stages en entreprise sont un élément central du cursus. Dans un contexte épidémique et de crise économique, peu d’entreprises sont restées ouvertes ou sont disposées à accueillir un jeune en formation. De fait, une majeure partie d’entre eux n’ont pas pu réaliser ces expériences professionnelles pour lesquelles ils sont tout de même convoqués à passer des oraux !

Aussi, au regard de ces blocages, les étudiants en BTS réclament depuis des semaines l’adaptation des modalités d’évaluation afin de pouvoir valider sereinement leur diplôme sur la base du contrôle continu. Ce n’est pas de gaité de cœur qu’ils portent de telles revendications. Après deux ans de travail, d’adaptation et de résilience pour poursuivre leurs études dans un contexte aussi exceptionnel que difficile, ils ne rêveraient que de pouvoir passer leurs examens dans des conditions normales. 

La promotion 2018-2020 de BTS a bénéficié du contrôle continu pour des raisons évidentes évoquées par le Ministère de l’Enseignement supérieur : « Ne léser aucun candidat en assurant l’égalité de traitement entre des candidats qui auront subi des périodes de confinement et des modalités de continuité pédagogique variables ; garantir le niveau d’exigence de l’examen ; assurer la protection des personnels et des étudiants ». La situation actuelle est encore plus critique du fait du prolongement de la crise. Maintenir les examens dans de telles conditions créerait une inégalité entre les étudiants comme entre les promotions. Il est également à souligner que les étudiants en DUT ont récemment vu leurs examens en présentiel annulés.

Aussi, Madame la ministre, nous vous demandons de reconsidérer la situation des étudiants en BTS et de bien vouloir adapter leurs modalités d’examen pour leur permettre de bénéficier du contrôle continu afin de valider leur diplôme dans les meilleurs conditions possibles, compte tenu du contexte sanitaire, social et économique grave qu’ils subissent de plein fouet. C’est une question d’égalité des chances et de justice.

En espérant que ce courrier saura retenir toute votre attention, nous vous prions d’agréer, Madame la ministre, l’expression de notre très haute considération.