Delphine Bagarry

Delphine Bagarry candidate aux élections Législatives 2017 1ère circonscription des Alpes-de-Haute-Provence

Prolongement de l’état d’urgence sanitaire

Le 9 mai, le Parlement a adopté le prolongement de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 juillet 2020.

A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles : ce texte contient plusieurs dispositions touchant nos libertés fondamentales, comme celle d’aller et venir, et permet au Gouvernement de collecter et d’utiliser nos données personnelles.

A mesures exceptionnelles, il aurait fallu un débat et un vote exceptionnels : le nombre de parlementaires ayant le droit de se rendre sur place, et de voter, ayant été limité, toutes les propositions de modification n’ont pas pu être défendues, le débat contradictoire et la pluralité des opinions n’ont pas pu être parfaitement respectés.

La démocratie sanitaire, enjeu fondamental à ce jour, n’a pas pu faire l’objet d’un véritable débat, notamment la demande de création d’une Conférence citoyenne qui aurait accompagné les travaux du Conseil scientifique.  Plusieurs parlementaires ont eu le sentiment d’une discussion tronquée, ne permettant pas véritablement l’expression de la volonté générale.

C’est pour cette raison que je n’ai pas pris part au vote sur le prolongement de l’état d’urgence sanitaire, parce que je n’ai pas pu exercer ma fonction de députée pour laquelle vous m’avez élu, malgré mes 6 amendements déposés et le travail de fond réalisé.