Delphine Bagarry

Delphine Bagarry candidate aux élections Législatives 2017 1ère circonscription des Alpes-de-Haute-Provence

Question au Gouvernement sur le droit à l’avortement

Lors des questions au Gouvernement, j’ai interrogé le ministre Olivier Véran sur le droit à l’avortement.

Il y a 1 an, l’ Assemblée nationale adoptait la proposition de loi d’Albane Gaillot visant à renforcer le droit à l’avortement. Mais depuis un an, où en est-on ?

Après le rejet du texte par le Sénat, une majorité de députés attendent son inscription à l’ordre du jour :

• Oui, une majorité de députés veut allonger les délais d’accès à un avortement.

• Oui, une majorité de députés veut mettre fin à la clause de conscience spécifique, qui participe à considérer l’accès à l’IVG comme accessoire et culpabilisant

• Et enfin Oui, une majorité de députés veut faire confiance aux sages-femmes pour qu’elles puissent pratiquer des IVG instrumentales et ainsi faciliter l’accès à des professionnels qualifiés sur tout notre territoire.

Un an après, pour une majorité de députés, la proposition de loi d’Albane Gaillot est attendue pour être votée avant la fin de la session parlementaire : les Françaises et les Français y sont majoritairement favorables, et les doutes éthiques ont été levés par le Comité consultatif national d’éthique.

Ce vote est important, car il lève des freins qui s’opposent encore aux femmes et aux couples voulant mettre fin à une grossesse non désirée et dans un moment où les droits fondamentaux des femmes sont remis en cause dans certains pays, il positionne la France comme un pays ou leur exercice progresse.

C’est pourquoi, je demande au Gouvernement s’il est oui ou non favorable à un texte de progrès qui lève les freins subsistant en France à l’exercice d’un droit fondamental ?