Delphine Bagarry

Delphine Bagarry candidate aux élections Législatives 2017 1ère circonscription des Alpes-de-Haute-Provence

Réenchantons la politique

À l’heure d’une crise démocratique historique, où l’abstention s’aggrave et où 49% des Français disent “ne pas s’intéresser à la politique”, dont 16% “pas du tout”, une interrogation sur le fonctionnement actuel de notre système est nécessaire. La démocratie est-elle toujours le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ? C’est la question que se pose l’association Democratia, une association étudiante inter-écoles et transpartisane, que j’ai rencontrée hier.

Si l’abstention est massive, elle l’est d’autant plus chez les jeunes. Et à l’approche de la présidentielle 2022, la lutte contre cette fracture générationnelle est plus qu’indispensable. Cette lutte, c’est le cœur du projet de l’association Democratia qui s’y attèle par divers moyens : vulgarisation sur les réseaux sociaux, rencontre avec des personnalités politiques et/ou engagées de tous bords, organisation de débats, décryptage des programmes, etc.

Leur projet vise, de surcroît, à traiter ces questions de représentativité et de l’accès à l’information sous le prisme de l’éducation. Pour cela, les étudiant·e·s ont rédigé une tribune transpartisane qui questionne l’importance de l’engagement citoyen et politique dans le cadre scolaire.

Bien que les raisons du désengagement des jeunes dans la politique soient multiples et que les temps extrascolaires soient tout aussi importants, le manque de sensibilisation, au sein du cadre scolaire, semble en effet problématique. Cette tribune propose ainsi trois pistes de réflexion en vue de redynamiser l’enseignement de l’EMC à l’école : 

  • l’augmentation du nombre d’heures allouées ; 
  • le développement d’un projet citoyen ; 
  • la visite obligatoire des classes par les élu.e.s locaux. 

Si le problème est à prendre dans sa globalité, en appréhendant les différentes composantes du système démocratique, ces étudiant·e·s apportent une pierre à l’édifice. Je les encourage, les aide dans leur projet et les mets en lien avec tous les acteurs que je connais qui œuvrent dans le domaine de l’éducation à la citoyenneté et à la sensibilisation politique.

Communiqué de presse du 18 novembre 2021