Delphine Bagarry

Delphine Bagarry candidate aux élections Législatives 2017 1ère circonscription des Alpes-de-Haute-Provence

Soutien au RIP porté par le collectif Notre Hôpital, c’est vous !

Les député.e.s membres du collectif Ecologie Démocratie et Solidarité (EDS) soutiennent le Référendum d’Initiative Partagée (RIP) porté par le collectif “Notre Hôpital, c’est vous

Conférence de presse du mercredi 7 juillet 2021

Ce jour, 203 parlementaires, dont les députés membres du collectif EDS, portent devant le Conseil Constitutionnel un Référendum d’Initiative Partagée (RIP), proposé par le collectif “Notre Hôpital, c’est vous” en réponse aux inquiétudes manifestées tant par les patients que par les personnels soignants. Placé au devant de la scène par la crise sanitaire, le constat d’une dégradation des moyens financiers, matériels et humains de l’hôpital public est aujourd’hui unanime. Plus que jamais, il remet en cause l’égalité d’accès au soin.

Unique au monde, le système de soins français, bâti sur le principe de solidarité, fait partie intégrante de notre identité nationale. L’hôpital public est une clef de voûte de notre système de soin et d’accompagnement. Il est et doit rester un bien commun.

La situation actuelle résulte d’une triple crise : humaine, financière et démocratique. Axé sur une logique de rentabilité financière et économique, les multiples modes de financement, passés et actuels, ont valorisé des actes techniques, au détriment des besoins humains, du droit, égal à tou.te.s, d’accès à un service public de soins et d’accompagnement. 

Aussi, la présente proposition de loi référendaire que nous portons poursuit plusieurs objectifs : 

  • la mise en place d’une politique d’Etat en faveur de l’hôpital public ;
  • la garantie, à tou·te.s, d’un accès à des soins de qualité et en toute sécurité ; 
  • le financement pérenne de l’hôpital public au juste coût des soins prodigués incluant la valorisation des relations humaines ; 
  • les moyens nécessaires à l’instauration d’une démocratie sanitaire ainsi qu’à une administration des établissements de santé au service  du juste soin. 

Pour Delphine Bagarry, députée porteuse de la voix du collectif EDS et médecin : “ l’essentiel réside dans l’ambition au cœur de ce RIP, à savoir instaurer une démocratie sanitaire qui place au cœur du débat, de la gouvernance et du financement de l’hôpital public, la qualité des soins. Il est temps de raisonner en termes de services rendus et de besoin des populations. Désormais, la responsabilité du législateur est de porter ces enjeux qui s’étendent au-delà de l’hôpital, l’accès aux soins pour tous et toutes, dans tous les territoires, incluant nécessairement la relation ville-hôpital. Cette responsabilité demande aussi de sortir d’une gestion annuelle des dépenses de santé. La priorité est de renouer avec un Etat-Providence qui anticipe et pense en besoins d’investissements pour répondre aux besoins en santé des populations. ”

Delphine Bagarry, Députée des Alpes de Haute-Provence
Delphine Batho, Députée des Deux-Sèvres
Emilie Cariou, Députée de la Meuse
Guillaume Chiche, Député des Deux-Sèvres
Paula Forteza, Députée des Français d’Amérique latine et des Caraïbes
Albane Gaillot, Députée du Val-de-Marne
Hubert Julien-Laferrière, Député du Rhône
Matthieu Orphelin, Député du Maine-et-Loire
Aurélien Taché, Député du Val-d’Oise
Cédric Villani, Député de l’Essonne 

Communiqué du 7 juillet 2021