Delphine Bagarry

Delphine Bagarry candidate aux élections Législatives 2017 1ère circonscription des Alpes-de-Haute-Provence

Très belle année 2021

Très belle année 2021

Je souhaite que cette année soit celle d’une sérénité retrouvée, une année de joie et de plaisir, de convivialité, de découvertes et de développement culturel : une année de libertés !

Angoisse, isolement, explosion de la pauvreté mais aussi peut-être tristesse, effroi, étrangeté, autant de mots qui viennent à l’esprit pour une année 2020 singulière. Solidarité et fraternité ont pris tout leur sens dans la crise sanitaire que nous avons vécue, que nous vivons encore. Fraternité envers les malades, envers les soignants, fraternité qui nous invite à la résignation, qui nous fait accepter l’abolition de nos rapports sociaux mais fraternité en danger devant les actes de violence qui ont secoué notre pays.

J’émets une pensée particulière pour nos jeunes, nos jeunes qui sont plus particulièrement fragilisés dans cette période. Fragilisés dans leurs études avec des conditions d’enseignement inédites, fragilisés par le manque de rapports amicaux et de moments de rencontre si précieux pour se construire et s’émanciper, par l’absence d’offre culturelle et sportive, fragilisés dans leurs emplois et leur possibilité d’embauche, et fragilisés surtout car cette crise sanitaire qui est la conséquence de la déforestation et de l’expansion galopante et déraisonnable de l’homme sur la nature. Assurément nous devons avec eux réinventer un monde réellement durable, pour qu’ils puissent y vivre en sérénité et avec de nouvelles espérances.

Je souhaite que nous puissions retrouver des rituels qui nous sont chers : enlacer sa famille, boire un café le matin au bistrot, participer à de grandes fêtes, pratiquer nos activités sportives, nous rendre au cinéma…

Je souhaite aussi que nous sachions nous mobiliser afin de trouver en nous toutes les ressources pour innover et créer le monde de liberté, d’égalité et de fraternité auquel nous aspirons.

Cette période de pandémie nous aura aussi démontré que nous avons des ressources, que nous sommes résistants et forts, que nous savons jouer collectif et dépasser nos limites.

Ainsi pour toute la jeunesse, pour vous et pour ceux qui vous sont chers, je souhaite que l’année qui débute soit celle d’une confiance retrouvée, une année de joie et de plaisir, de nouvelles rencontres, de partage de moments conviviaux, de sorties culturelles : une année de libertés.