Delphine Bagarry

Delphine Bagarry candidate aux élections Législatives 2017 1ère circonscription des Alpes-de-Haute-Provence

Je vote CONTRE la loi climat !

Le collectif Écologie Démocratie Solidarité
ne cautionne pas l’inaction climatique.

La Loi Climat a manqué son rendez-vous avec l’histoire !

Bien que je salue quelques avancées, pour lesquelles avec le collectif Écologie Démocratie Solidarité nous avons œuvré – vélo, vente en vrac, code minier- ce texte tourne le dos au travail de la Convention Citoyenne pour le Climat

Je voterai CONTRE en 1re lecture

Le CP de notre collectif ⤵

C’est avec enthousiasme que le collectif Écologie Démocratie Solidarité avait accueilli les propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat, en souhaitant que celles-ci acquièrent force de loi.

Cette expérience inédite de démocratie délibérative devait permettre à la France de tenir enfin ses engagements internationaux, de sortir de situations de blocage qui conduisent à l’inaction, de faire de la lutte contre le changement climatique un levier pour améliorer la vie quotidienne de toutes et tous.

Le projet de loi climat issu des travaux de l’Assemblée nationale comporte quelques avancées, pour lesquelles nous avons œuvré et que nous avons approuvées, comme par exemple pour le vélo, la vente en vrac ou la réforme du code minier. Sur de nombreux autres sujets, malgré des amendements transpartisans convergents, le gouvernement a opposé une fin de non recevoir.

Par notre vote global sur le projet de loi ce jour, nous souhaitons exprimer une appréciation d’ensemble sur le résultat des travaux de l’Assemblée nationale.

Nous voterons contre pour exprimer notre désaccord de fond avec :

• Un texte qui est porteur d’une forme de déni de l’urgence climatique. Là où la communauté scientifique appelle à la mise en œuvre de mesures « rapides et radicales », la loi n’a tenu aucun compte de l’avis du Haut Conseil pour le Climat. En l’état, elle ne permet pas à la France de sortir d’une situation de « carence fautive » dans l’affaire du siècle qu’est la lutte contre le changement climatique ;

• Un processus législatif qui a tourné le dos aux travaux de la Convention Citoyenne pour le Climat : la démocratie représentative n’a clairement pas été à la hauteur du travail des citoyennes et citoyens tirés au sort et n’en respecte pas les propositions.

Nous regrettons un rendez-vous manqué avec l’histoire, dans un contexte d’accélération de plus en plus tragique des effets du changement climatique.

Notre collectif poursuivra son travail dans la suite de la navette parlementaire, notamment en lien avec le groupe écologiste au Sénat, et se tient aux côtés des forces de la société civile, des territoires, des acteurs sociaux et économiques ainsi que de la jeunesse qui attendent une vraie loi climat digne de ce nom.

Delphine Bagarry
Delphine Batho
Paula Forteza
Albane Gaillot
Hubert Julien-Laferrière
Matthieu Orphelin
Cédric Villani