Delphine Bagarry

Delphine Bagarry candidate aux élections Législatives 2017 1ère circonscription des Alpes-de-Haute-Provence

Programme de Delphine BAGARRY candidate aux élections Législatives 2017

Mon objectif, en tant que députée : être À VOTRE SERVICE, DÉFENDRE NOS TERRITOIRES, oeuvrer pour LE BIEN DE TOUS.

« Si vous me faites confiance pour vous représenter, je me battrai pour DÉFENDRE VOS INTÉRÊTS et celui de notre territoire, et pour préserver partout des services publics de qualité.

Je défendrai les projets innovants qui favoriseront notre croissance économique, touristique, et préserveront nos activités agricoles.

J’aurai à cœur de vous ÉCOUTER pour comprendre vos attentes, trouver des solutions et avancer collectivement.

Au niveau national, j’agirai pour renouveler la classe politique afin de l’ouvrir davantage aux jeunes et aux femmes et de voir émerger une nouvelle génération que mon suppléant et moi-même incarnons.

Je militerai pour RENFORCER notre enseignement public et donner les mêmes chances à tous nos enfants, quelles que soient leurs origines sociales et culturelles.

Je soutiendrai les projets qui consolideront notre politique sociale en faveur des plus démunis et des « travailleurs pauvres ».

Je militerai pour renforcer notre système de santé, en donnant la priorité à l’hôpital public et à la médecine de proximité. Je me battrai aussi pour simplifier les obligations administratives des entreprises, afin de FAVORISER l’emploi. »

Mon PROJET par thématique présenté lors des rencontres citoyennes

Pour LUTTER CONTRE LA DÉSERTIFICATION MÉDICALE de nos territoires (Castellane 21 mars):

Réguler l’installation géographique des médecins. En les obligeant à s’installer dans une zone sous dotée, une façon d’honorer la « mission de service public » du médecin,

Rendre obligatoire le stage en médecine générale libérale en zone rurale dans le deuxième cycle des études médicales pour donner le goût d’une installation future,

Arrêter de concentrer les stages en CHU,

Continuer à soutenir la création de maisons de santé pluri professionnelles, nécessaire aux nouveaux modes de prise en charge des patients et aux aspiration de travail des jeunes médecins,

Inciter les enfants du pays à devenir médecin

Détacher des médecins salariés de l’hôpital quand il y a un manque par la création d’une « équipe mobile en soins primaires », dépendant de l’hôpital public du secteur,
Mieux rémunérer les médecins généralistes qui en moyenne gagnent toujours moins que leurs autres confrères d’autres spécialités,

Augmenter le numerus clausus dans les régions où la démographie médicale est déficitaire,

Savoir vanter la qualité de vie dans nos territoires ruraux,

Déléguer certains actes à d’autres professionnels: pharmaciens et infirmiers.

Pour UNE ÉDUCATION DE QUALITÉ POUR TOUS et dans le but de diminuer les inégalités pour un avenir serein (Digne-les-Bains 5 avril):

A l’école:

Donner la priorité des moyens aux classes de CP CE1 CE2,

Valoriser tous les intervenants (AVS, associations, bénévoles, éducateurs) au sein de l’école en période scolaire ou périscolaire,

Ouvrir l’école et les collèges sur l’extérieur,

Donner de l’autonomie aux établissements, valoriser leurs capacités d’expérimentation et d’innovation,

Favoriser l’émergence de projets d’établissements adaptés aux élèves qu’ils reçoivent et en adéquation avec l’attente des jeunes,

Intégrer des temps périscolaires comme temps éducatifs dans les projets d’établissement,

Fidéliser les équipes enseignantes dans les REP avec des primes plus importantes et des conditions d’exercice meilleures,

Favoriser la mixité sociale dans les établissements, par exemple en proposant les options rares dans les lycées ou collèges en REP,

Valoriser les projets de territoire construits selon la typologie et avec les ressources locales,

Augmenter le nombre d’épreuves en contrôle continu au baccalauréat et supprimer le brevet des collèges pour permettre la poursuite des enseignements jusqu’à la fin de l’année scolaire en collèges et lycées.

Pour favoriser le développement de la citoyenneté :

Assurer la représentativité des jeunes dans les élections,

Inciter toutes les associations qui interviennent auprès des jeunes à faire une éducation à la citoyenneté,

Pour l’avenir des jeunes :

Mettre en avant les besoins de la société et les métiers d’avenir lors du choix de l’orientation,

Augmenter les filières d’apprentissage pour TOUS les métiers,

Créer un RSA jeunes pour éviter les freins aux études supérieures,

Créer des vraies résidences d’étudiants pouvant accueillir TOUS les étudiants, pas uniquement les élèves boursiers,

Veiller à la bonne santé des étudiants en leur proposant une couverture maladie universelle

Donner la possibilité de se former, de pouvoir changer de voie, de se laisser du temps quand on veut créer par exemple son entreprise (droit au chômage pour tous),

Permettre une formation continue pour TOUS tout au long de sa vie professionnelle.

Pour L’ÉCONOMIE ET LE TOURISME (Gréoux-les-Bains 25 avril):

Soutenir les Parc Naturels Régionaux qui sont de vrais acteurs institutionnels du tourisme durable et de l’économie locale,

Engager une politique forte de structuration des filières avec l’aide et l’ingénierie des acteurs locaux et continuer à développer les labels,

Tisser des partenariats forts avec l’Europe pour les projets de tourisme durable structurants, encourager l’échange des bonnes pratiques,

Développer l’aménagement aussi bien des lieux de pratique des activités de pleine nature que les itinéraires cyclables et les itinéraires de randonnée,

Développer le thermalisme source économique importante, en favorisant le rapprochement et le partenariat entre Digne et Gréoux

Aider les stations de sport d’hiver à diversifier leur offre pour anticiper le réchauffement climatique et le défaut d’enneigement

Créer un fond d’aide aux entreprises touristiques avec une attention particulière aux territoires ruraux dont la richesse et l’économie dépendent étroitement du tourisme

Relancer le tourisme social : centre de vacances, colonies, camps sportifs… associations culturelles, sportives, d’éducation populaire, de jeunesse, … comités d’entreprise…

Promouvoir les chèques vacances et les bons vacances pour qu’un plus grand nombre de français ait accès aux loisirs et aux voyages.

Pour L’ÉCOLOGIE ET L’ENVIRONNEMENT :

Manger mieux:

Favoriser la consommation de produits locaux et de saison en soutenant l’installation des maraîchers et producteurs dans nos territoires ruraux.

Réduire la production de déchets:

Inciter les particuliers disposant d’un espace extérieur à composter leurs déchets putrescibles,

Sensibiliser et responsabiliser les individus et collectivités à la limitation de la production de déchets,

Développer les filières de tri et de recyclage.

Moins consommer et moins polluer:

Limiter les déplacements domicile-bureau en incitant au développement du télétravail et en rendant ce télétravail possible sur les territoires ruraux par un développement des réseaux numériques,

Développer les transports en commun,

Favoriser la rénovation énergétique des logements et bâtiments,

Lutter contre l’étalement urbain.

Préserver nos espaces naturel et la biodiversité:

Soutenir les Parcs Nationaux et les Parcs naturels régionaux qui agissent au quotidien pour préserver l’environnement et concilier activités humaines et protection de la nature,

Être à l’écoute des citoyens impactés par des projets touchant à l’environnement.

Préparer l’avenir:

Œuvrer pour que la France et l’Europe restent leaders dans la continué de l’accord de Paris issu de la COP21